Comment déterminer la pertinence des pages web et d’une SERP ?

Comment déterminer la pertinence des pages web et d’une SERP ?

Vendredi 11h, c’est l’heure de mon article hebdomadaire sur le SEO et la productivité. Aujourd’hui je vais vous expliquer comment déterminer si une page web est pertinente pour un internaute. Ce premier indicateur nous permettra de calculer le score de pertinence d’une SERP.

Si cet article vous intéresse, vous pourrez vous inscrire gratuitement à la newsletter pour ne pas rater les prochains. Le formulaire est disponible en bas de l’article 🙂

Évaluer pertinence d’une page pour l’internaute

Sur mon site de classement du concours Qwanturank, des scores de pertinence sont attribués aux pages web. Je vais vous expliquer ce que signifient ces scores et comment ils sont calculés.

C’est quoi la pertinence d’une page web ?

A chaque fois que j’entends un SEO dire une phrase comme “L’important c’est de faire une page de qualité pour les internautes”, je ne peux pas m’empêcher de sourire gentiment… car ça n’a aucun sens.

Quel est le besoin de l’internaute ?

Le ressenti de la qualité ou de la pertinence d’une page web dépend de ce dont l’internaute a besoin au moment où il la consulte. Par exemple, si un parisien cherche à appeler rapidement un plombier car une grosse fuite inonde son appartement, alors cette page ne lui sera d’aucune utilité :

Pourtant, personne n’osera prétendre que Wikipédia propose des pages de mauvaise qualité…

A contrario, cette page sera parfaitement adaptée à notre internaute inondé :

Un titre et un numéro de téléphone avec un plombier compétent au bout du fil. Tout ce dont il a besoin est là. En seulement 15 mots, ce site fait mieux que Wikipédia pour un internaute qui cherche un plombier à Paris !

Les besoins changent (vite)

Le lendemain, une fois remis de ses émotions, notre parisien se dit que les plombiers gagnent drôlement bien leur vie et qu’il devrait peut-être envisager un changement de carrière. Il cherche alors des informations sur le métier de plombier. Cette fois-ci, il trouvera que la page de Wikipédia est formidable, alors que le numéro de téléphone est maintenant complètement inadapté à son besoin…

La pertinence d’une page web s’évalue en fonction des besoins auxquels elle répond. Dans mon exemple, ce sont :

  1. Contacter un plombier rapidement.
  2. En savoir plus sur le métier de plombier.

Il est très compliqué pour une seule page de répondre à ces deux besoins simultanément :

  • La vocation de Wikipédia n’est pas de donner des numéros de téléphone.
  • La vocation d’un annuaire n’est pas d’expliquer les subtilités d’un métier.

Ainsi, les SEO ne devraient pas dire “L’important c’est de faire une page de qualité pour les internautes”, mais il devraient dire “L’important c’est de faire une page qui réponde parfaitement au besoin de l’internaute.”

Ainsi, pour donner un “score de pertinence” à une page, il faut d’abord définir à quel besoin elle est susceptible de répondre.

Quels internautes tapent “Qwanturank” et de quoi ont-il besoin ?

Je distingue 4 types d’internautes qui sont susceptibles de taper “Qwanturank” :

  1. Les “moldus” : il s’agit des internautes qui découvrent le mot “Qwanturank” sur le web, un post de réseau social, au cours d’une discussion et qui voudraient savoir ce que signifie ce mot. Typiquement, ce pourrait être ma mère. Leur besoin est donc de “Savoir ce que signifie le mot Qwanturank“.
  2. Les “webmarketeux” : il s’agit des internautes qui sont passionnés par le webmarketing et qui connaissent déjà l’existence du concours. Ils veulent trouver des éléments plus poussés sur le concours : Comment évolue-t-il ? Qu’en pensent les experts ? Quelles sont les stratégies mises en place par les participants ? Leur besoin est donc : “Avoir des informations sur l’évolution du concours“.
  3. Les participants du concours : ils tapent “qwanturank” pour connaître la position de leur site sur le moteur de recherche. Leur besoin est donc : “Connaître la position de mon site sur le moteur de recherche“.
  4. Les consultants SEO : ils tapent “qwanturank” pour décortiquer la SERP et tenter de comprendre le fonctionnement du moteur de recherche. Leur besoin est donc : “Obtenir des données pour analyser le fonctionnement du moteur“.

On peut estimer qu’une page dédiée à “Qwanturank” est pertinente pour les internautes si elle répond au moins à l’un de ces 4 besoins.

Un site peut répondre à plusieurs besoins

Vous noterez qu’un site peut répondre facilement à 2 besoins simultanément, par exemple un expert peut rédiger un article en commençant par expliquer ce qu’est Qwanturank, puis donner son point de vue.

De même, un site de classement peut laisser ses données en téléchargement libre pour que les experts puissent les analyser.

Les pages nuisibles aux internautes

S’il existe des pages utiles aux internautes, l’inverse existe également : les pages nuisibles. Je les divise en deux catégories :

  1. Les pages construites pour les moteurs.
  2. Les pages destinées à tromper les internautes.

Les pages construites pour les moteurs

Elles sont construites pour plaire aux moteurs de recherche, au détriment des internautes, qui ne sont pas prioritaires.

  • Les pages ayant un gros texte insipide (pour donner l’illusion qu’il s’agit d’un article encyclopédique).
  • Les pages dont le texte a été généré automatiquement (spinning, copier-coller, bouillie de mots…)
  • Les pages “coquille vide”, mises en ligne alors qu’il n’y a rien dessus.

Les pages qui trompent les internautes

  • Les pages qui divulgent de fausses informations, susceptibles d’être prises au sérieux. Dans le cadre de Qwanturank, je pense qu’il s’agit plus d’une mauvaise plaisanterie qu’une réelle volonté de nuire. Néanmoins si ma mère lit ces idioties, elle est susceptible de les croire. Donc c’est pas cool.
  • Les pages qui placent des liens sponsorisés vers des sites d’affiliation comme Amazon. Le but est alors d’attirer les internautes pour attraper leur cookie et gagner de l’argent à leur insu. Là aussi, dans le cadre de Qwanturank, je pense qu’il s’agit plus d’une farce qu’autre chose. Cependant ma mère se ferait manipuler facilement par ce biais. Donc c’est pas cool.

Les “pages fantaisistes”, une catégorie à part

Les “pages fantaisistes”, c’est une chose qu’on ne voit que lors des concours SEO 🙂

Le participant fait à peu près n’importe quoi sur sa page, c’est assez artistique et c’est souvent amusant. C’est un peu le défouloir des SEO : “Regardez, je fais vraiment n’importe quoi et ça ranke.” Parfois, il y a un vrai effort d’imagination et un gros travail pour les fabriquer.

Lorsqu’il est évident que le contenu de la page est fantaisiste, cela ne nuit pas vraiment à l’internaute… Mais, ce n’est pas vraiment utile non plus…

Bref c’est de l’art 🙂

Le score de pertinence d’une page web sur Qwanturank-classement.fr

Maintenant que les bases sont claires, je peux vous montrer le système de notation des pages sur qwanturank-classement.fr

DescriptionScore
Le site répond correctement à au moins 2 des 4 besoins de base.+2
Le site répond correctement à seulement 1 des 4 besoins de base.+1
Le site est fantaisiste.0
Le site est optimisé pour les moteurs, au détriment des internautes.-1
Le site cherche à tromper l’internaute.-2

Vous noterez que la notion de beauté graphique, d’expérience utilisateur ou de qualité du contenu n’interviennent pas directement dans ce système de notation. C’est normal car dans ce système on cherche juste à distinguer rapidement les sites qui méritent d’être visibles dans une SERP de ceux qui ne le méritent pas.

Pour résumer, les pages ayant un score de -2, -1 ou 0 ne devraient pas être visibles dans la SERP d’un moteur de recherche car elles sont inutiles, voire nuisibles aux internautes.

Inversement, les pages ayant des scores de +1 ou +2 devraient être bien positionnées.

Calcul du score de pertinence d’une SERP

Il devient alors facile de calculer la pertinence d’une SERP pour une requête grâce aux scores des pages qui la composent : l’idée générale est de cumuler les scores des pages listées.

Pondération en fonction de la position dans la SERP

Il est évident que la page en 1ère position est plus importante que celle en 10ème position vu que beaucoup plus d’internautes vont cliquer dessus. Selon cet article d’Abondance, pour une requête “hors marque”, le premier lien récolte 32% des clics, tandis que le dixième ne reçoit que 2% ! La première position a donc 16 fois plus de poids que la dixième.

Il me semble indispensable de prendre en compte cette différence pour calculer le score de pertinence de la SERP. Pour cela, il faut pondérer le score de la page en fonction de sa position dans la SERP.

Pour la même raison, il paraît peu utile de prendre en compte les pages situées au de-là de la 10ème position vu qu’elles sont très peu cliquées, leur impact sur le calcul sera négligeable.

Position du lienTaux de clic
132 %
221 %
315 %
411 %
58 %
67 %
76 %
85 %
93 %
102 %

Les lecteurs les plus observateurs auront remarqué que la somme des taux de clic est de 110%, ce qui est supérieur à 100%. Olivier Andrieux explique cette curiosité statistique par le fait qu’un internaute clique sur plusieurs liens lors d’une recherche.

Calcul du score

Voici donc le calcul du score de pertinence d’une SERP :

((Score page 1 x 32%) + (Score page 2 x 21%) + … + (Score page 10 x 2%)) / (110%) x 10.

Remarque : on multiplie par 10 pour obtenir un score compris entre -20 et +20, ce qui est plus facile à interpréter qu’un score entre -2 et +2.

On obtient alors un score compris entre :

  • +20 : si toutes les pages sont très pertinentes.
  • -20 : si tous les pages sont nuisibles aux internautes

Le score minimum attendu est +10, c’est à dire que la plupart des pages sont pertinentes pour l’internaute.

Exemple :

Pour la SERP de Qwant du 19/12/2019 à 12h, on obtiendrait donc :

((2 x 0.32) + (0 x 0,21) + (-2 x 0,15) + (-1 x 0,11) + (-2 x 0,08) + (0 x 0,07) + (-1 x 0,06) + (-1 x 0,05) + (0 x 0,03) +(-2 x 0,02)) / 1,1 * 10

Il y est facile et rapide de calculer le score via votre tableur favori :

On obtient donc, une note de -0,73 pour cette SERP. Ce n’est pas beaucoup. En fait, avoir une note négative indique que l’internaute a très peu de chance de trouver un site pertinent sur la SERP…

Vous noterez au passage que sans la pondération, la moyenne aurait été de -7 🙁 Heureusement que le site en 1ère position est pertinent, il sauve vraiment les meubles 😉

Interpréter le score de pertinence d’une SERP

Pour bien comprendre comment interpréter le score de pertinence d’une SERP, j’ai représenté le ressenti d’un internaute en fonction du score :

Et les autres moteurs de recherche ?

Au même moment Google obtenait le score de +12,55 grâce à la mise en avant de plusieurs articles publiés par des experts SEO au sujet du concours, comme par exemple ceux d’Olivier Andrieux, David Groult, Seonity, Bettle SEO ou Clément Pesseaux.

Bing obtient le score de -7,45, à cause d’une sélection de pages complètement désastreuse… En gros, le moteur liste les faux profils créés sur les différents réseaux sociaux. Il est donc tombé dans les pièges posés par les Black Hat.

A quoi sert le score de pertinence ?

L’objectif du concours Qwanturank est annoncé sur la page officielle :

Qwant testera grâce à ce concours la robustesse de ses méthodes anti-spam et améliorera encore la pertinence de ses résultats.

https://www.qwanturank.com/

Le score de pertinence est donc un indicateur qui permettra de suivre l’évolution des progrès de Qwant au fil des mois 🙂

C’est aussi un outil pédagogique qui peut aider les SEO débutants à prendre conscience que s’il est important de produire des contenus qui répondent bien aux besoins des internautes, c’est tout simplement car c’est que tous les moteurs de recherche aimeraient afficher dans leurs SERP 😉

Inscrivez-vous à la newsletter

Merci d’avoir lu cet article 🙂 Si vous souhaitez recevoir une notification par mail lorsque les suivants paraitront, il vous suffit de remplir ce formulaire :

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

N’oubliez pas de partager cet article sur les réseaux sociaux, dans les forums et d’en parler à vos copains lors des apéros SEO 🙂

Trêve de Noël

Vendredi prochain il n’y aura pas d’article, nous rentrons en France pour passer les fêtes et je n’aurai pas le temps de vous concocter un solide article. Je vous souhaite donc de passer de bonnes fêtes de fin d’année. On se retrouve le vendredi 10 janvier 2020 à 11h pour un nouvel article 🙂

PS : Retrouvez les deux articles originaux sur le blog de mon site de classement Qwanturank : Comment la pertinence d’une page est-elle évaluée ? et Calcul du score de pertinence d’une SERP.

2 Replies to “Comment déterminer la pertinence des pages web et d’une SERP ?”

  1. Merci. Article très intéressant.
    Je ne participe pas à Qwanturank, car je trouve cela une perte de temps (sauf pour ceux qui gagneront), mais ca fait tout de même plaisir de voir du monde se battre dessus.

    1. Merci
      “Se battre”, c’est un bien grand mot pour décrire l’activité des participants… La plupart ont posé un site le premier jour et n’y ont plus touché depuis. On a connu des concours SEO bien plus épiques.
      C’est un bon sujet d’article ça “Participer à un concours est-il une perte de temps ?”, je le garde en stock 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.